Etape 01: Sontra (Allemagne) > Neukirchen (Allemagne)

Publié le par Jo

Ce n'est pas un poisson d'avril... l'aventure a bel et bien commencé aujourd'hui !

J'ai réalisé le parcours de la première étape de mon périple avec une météo exécrable...

Je suis parti ce matin comme prévu de l'endroit où Théo a été libéré il y a précisément 70 ans aujourd'hui.

J'ai démarré sous la neige. Sur le parcours, j'ai eu affaire à tous les temps: pluie, vent, grêle... J'ai même eu du soleil mais il a été discret et de courte durée. La tenue de pluie ne m'a pas quittée de la journée.

Le départ a été donné à 09h00 par Bernard (fils aîné de Théo) et Thomas Eckhardt (maire de Sontra).

Thomas Eckhardt m'a accompagné à vélo jusqu'à sa mairie et Karl-Heinz Schäefer (bourgmestre honoraire de Sontra) m'a suivi jusqu'à Bad-Hersfeld.

J'ai marqué un temps d'arrêt à Heyerode, chez Lieschen, fille du patron de la ferme, chez qui Théo a travaillé du 21 mai 1941 au 1er décembre 1942.

A Breitenbach, j'ai marqué un temps d'arrêt sur le pont de la Fulda. Ce pont fut bombardé au moment où Théo, libéré, devait passer en camion pour être rapatrié sur la France. C'est la raison pour laquelle Théo mit 24 jours pour rentrer chez lui. C'est aussi la raison pour laquelle mon périple a duré 24 jours.

Je me suis arrêté aussi chez Karl Claus, petit fils du patron de cette ferme à Blankenheim et enfin une pause déjeuner à Mecklar, là où était le ommando dans lequel Théo à séjourné chaque nuit pendant 18 mois. C'est là qu'il était lorsqu'il a appris le décès de son père en mars 1942.

Après avoir pédalé tout l'après midi, je suis arrivé chez Helmuth W... à Neukirchen et c'est là que nous avons passé la nuit.

Jo

NB: voir l'article "Itinéraire et tracé du périple à vélo" (mis à jour périodiquement)

Les 4 fils de Théo, sur la ligne de départ du périple

Les 4 fils de Théo, sur la ligne de départ du périple

Etape 01: Sontra (Allemagne) > Neukirchen (Allemagne)
Etape 01: Sontra (Allemagne) > Neukirchen (Allemagne)
Etape 01: Sontra (Allemagne) > Neukirchen (Allemagne)
Etape 01: Sontra (Allemagne) > Neukirchen (Allemagne)
Jo et Karl-Heinz Schaefer

Jo et Karl-Heinz Schaefer

Jo et Karl-Heinz Schaefer

Jo et Karl-Heinz Schaefer

Jo et Lieschen

Jo et Lieschen

Karl-Heinz Schaefer, Lieschen et Jo

Karl-Heinz Schaefer, Lieschen et Jo

Etape 01: Sontra (Allemagne) > Neukirchen (Allemagne)
A Breitenbach, sur le pont de la Fulda

A Breitenbach, sur le pont de la Fulda

A Breitenbach, sur le pont de la Fulda

A Breitenbach, sur le pont de la Fulda

A Breitenbach, sur le pont de la Fulda

A Breitenbach, sur le pont de la Fulda

Karl avec Jo tenant à la<main une photo de Théo prise en 1941 au même emplacement avec les 3 chevaux de la ferme.

Karl avec Jo tenant à la<main une photo de Théo prise en 1941 au même emplacement avec les 3 chevaux de la ferme.

A la ferme de Blankenheim où Théo a travaillé du 21 mai 1941 au 1er décembre 1942

A la ferme de Blankenheim où Théo a travaillé du 21 mai 1941 au 1er décembre 1942

Etape 01: Sontra (Allemagne) &gt; Neukirchen (Allemagne)
Etape 01: Sontra (Allemagne) &gt; Neukirchen (Allemagne)

Publié dans Etapes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Bonjour Joseph, j'ai découvert votre blog et votre périple grâce à Linda, mon amie allemande de Mecklar ! Elle m'a parlé de votre visite dans son village la semaine dernière et était très émue par votre projet. Alors je suis venue visiter votre blog et moi aussi je suis émue ! Bravo pour cette belle initiative, pourvu qu'elle aide à renforcer la paix entre les peuples ! Bon courage pour la suite du périple.
Répondre
F
Vu la météo exécrable, j'avais donné à Joseph une feuille de route avec un trajet qui était 15 kms plus court et où le point culminant ne dépassait pas les 421 m. S'il l'avait accepté, il serait arrivé à Neukirchen au moins une heure plus tôt et aurait été moins fatigué. Il a préféré le détour et voulait monter jusqu'à 540 m d'altitude .Pourtant, s'il avait suivi la première partie de son itinéraire provisoire, il serait monté jusqu'au point culminant de la région - 636 m - et, un peu plus loin, n'aurait pas pu continuer à cause du terrain militaire interdit à toute circulation: Danger de mort! Engins explosifs non éclatés! Je comprends qu'il ne voulait pas commencer sa première étape en douceur, mais préférait "mettre le paquet". -Au moment où j'écris ces quelques lignes, il se prépare déjà à la conquête de la capitale belge. - Bonne continuation, Joseph! -Frédéric
Répondre
A
Bravo pour votre courage avec ce temps ! Je vis moi-même en Allemagne et ces derniers jours, la météo était terrible ! Je vous souhaite une bonne continuation dans cette aventure !
Répondre
N
Cher Joseph,<br /> Ayant eu l’honneur et le plaisir de te connaître et d’être ton interprète la veille et au moment du départ à Sontra, je souhaite à toi et à ton équipe que ce projet unique se passera tout comme tu l’a conçu avec tant d’amour et de précision. <br /> Norbert
Répondre
F
Trés bel hommage fait à un papa courageux!
Répondre
G
Bon courage Jo le beau temps arrive , à bientôt de te voir vers Sissonne <br /> Gigi le Breton Rémois
Répondre
T
Bonjour Joseph. Te connaissant depuis longtemps en temps que responsable planning transport, je sais que tu ne lâcheras pas malgré les mauvaises conditions météorologiques. C'est un geste fort que tu fais en reconnaissance pour ton père. Si tu souffres sur le vélo il ne faut pas oublier que lui a encore plus souffert avec d'autres pendant cette guerre. Je t'encourage par la pensée. Serge de Mernel
Répondre
L
Courage JOSEPH,les beaux jours arrivent.
Répondre
G
Bravo Joseph <br /> Tu es très courageux et têtu comme un breton pour faire ce parcours <br /> Encore félicitations mais fait attention a toi !<br /> Un ami d'Erce en Lamée qui a passé du bon temps avec les jeunes de la Bosse il y a plus de 45 ans <br /> JO
Répondre
R
Bonsoir et oui le periple est commence certainement avec beaucoup d'emotion mais je suis sur que votre papa de la haut vous donne toute l'energie necessaire et il est tres fier de son fils<br /> bon courage pour affronter la meteo capricieuse partout en ce moment<br /> a tres vite pour les prochaines nouvelles<br /> joel et joelle
Répondre
X
Chaque flocon, chaque rafale, chaque goutte de pluie renforce ton exploit et l'hommage à Théo. <br /> "Le ciel dure, la terre persiste <br /> Qu'est - ce donc qui les fait persister et durer?<br /> Ils ne vivent point pour eux mêmes" <br /> Voilà ce qui les fait durer et persister (Lao Tseu)
Répondre
F
Bonsoir Joseph nous sommes tous les 3 avec toi par la pensée on t'encourage et on te félicite pour cette belle aventure! Bonne route et grosses bises à toi , à tous tes proches qui t'accompagnent ainsi qu'aux personnes que tu croiseras sur ton chemin! Les Bosséens Isabelle Frédéric et Alexis.
Répondre
S
Bonjour Joseph en lisant le début de ton périple je revois la ferme de Blankenheim , j'ai l'impression que c'était hier .Bonne route je vais suivre avec plaisir ton parcours A + Stéphane
Répondre
J
Vas-y Joseph.<br /> On est avec toi par la pensée (ce qui est déjà pas trop mal).<br /> Jacques
Répondre
M
Courage Joseph, malgré ce temps désagréable. Il y a un article de votre périple prévu dans Ouest-France d'aujourd'hui.
Répondre
P
Bon courage à toi et à toute l'équipe
Répondre