Etape 13: Catillon-sur-Sambre (59) Mariembourg (Belgique)

Publié le par Jo

La météo de la journée a été favorable pour le cycliste que je suis !

Nous n'oublierons pas Catillon sur Sambre où, là encore, nous avons étés très bien reçus;

Nous disons au revoir à Pierre et Annie, Fernand et sa femme, en leur demandant de dire merci à Francis Leblon (maire), qui lui aussi était présent lors de mon arrivée hier soir.

Je quitte Catillon où Théo a passé la nuit du 27 au 28 mai 1940. Je m'arrête à Avesnes sur Helpe où il a dormi la nuit du 28 au 29 mai, Rance où il était la nuit du 29 au 30 mai et j'arrive à Mariembourg où avec Denise, Robert et Françoise, où nous allons être hébergés pour la nuit.

Théo a dormi à Mariembourg, la nuit du 30 au 31 mai 1940, dans une briqueterie aujourd'hui désaffectée.

Au cours de la journée, comme les jours précédents, en traversant les nombreuses agglomérations dans lesquelles Théo a marché en mai 1940 et en passant auprès d'anciennes bâtisses, j'ai souvent imaginé un riverain de l'époque lui donnant un bout de pain, un morceau de lard ou une tranche de pâté lorsqu'il passait, contraint à une marche forcée sans savoir où il allait ni combien de temps ça aurait duré.

Je mesure aussi la chance qui est la mienne, moi qui a décidé librement de réaliser ce périple en ayant nourriture et boisson à volonté dans les sacoches de mon vélo et en festoyant chaque soir là où je suis reçu avec mes accompagnants.

Pour Théo, en 1940, accepter de recevoir des vivres dans la clandestinité, c'était risquer sa vie. Pour lui, c'était aussi une question de survie...

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Aujourd'hui, c'est sous le soleil que Robert m'a accompagné sur une dizaine de kilomètres avec Polo, le vélo de secours.

Jo

Catillon sur Sambre - Fernand et Lucienne

Catillon sur Sambre - Fernand et Lucienne

Catillon sur Sambre - Fernand, Lucienne, Jo, Annie et Pierre

Catillon sur Sambre - Fernand, Lucienne, Jo, Annie et Pierre

Théo a dormi à Catillon sur Sambre, la nuit du 27 au 28 mai 1940

Théo a dormi à Catillon sur Sambre, la nuit du 27 au 28 mai 1940

Théo a dormi à Avesnes sur Helpe, la nuit du 28 au 29 mai 1940

Théo a dormi à Avesnes sur Helpe, la nuit du 28 au 29 mai 1940

Robert et Jo, à l'entrée de Sivry (Belgique).

Robert et Jo, à l'entrée de Sivry (Belgique).

Théo a dormi à Rance, la nuit du 29 au 30 mai 1940

Théo a dormi à Rance, la nuit du 29 au 30 mai 1940

Mariembourg (Belgique)

Mariembourg (Belgique)

dîner à Couvin (Belgique). Robert, Françoise, Monique Dubois (chez qui nous sommes hébergés), Raymond Douniaux (maire), Jo, Marianne.

dîner à Couvin (Belgique). Robert, Françoise, Monique Dubois (chez qui nous sommes hébergés), Raymond Douniaux (maire), Jo, Marianne.

Publié dans Etapes

Commenter cet article

Pierre et Annie Demaret 14/04/2015 22:25

Pour nous aussi ce fut un réel plaisir de faire votre connaissance et de vous héberger chez nous.
Nous admirons votre force de caractère, votre ténacité et votre engagement moral vis a vis de votre Père.
Contrairement à l'images négative que l'on veux montrer de notre région, vous avez remarqué que, din ch'Nord, y fait toudis du biau soleil .............
Bon courage pour la suite de votre "voyage", je ne dirai pas "bon vent", mais plutôt "Bonne route".
Nos amitiés à vous quatre.
Pierre, Annie, Iggy.

pierre et annie demaret 14/04/2015 22:01

Pour nous aussi le plaisir a été total de vous rencontrer et de vous recevoir chez nous.
Nous vous admirons pour votre courage et votre ténacité a remplir une mission qui est, pour vous, un engegement moral profondément ancre

Camille et Héléna 14/04/2015 21:38

Encore une nouvelle journée de passée, ton périple est déjà difficile à nos yeux, c'est inimaginable de penser à ce que ton papa a pu vivre. Heureusement qu'il restait de l' humanité pour permettre à tous ces hommes qui s'était battus pour notre pays, La France, de survivre.

Avec Camille, l' autre soir, nous nous demandions comment nous aurions réagi face à cette guerre. Aurions-nous été aussi courageux que nos ainés ?....

Bonne nuit à tous à demain bon pied, bon oeil

Monique Dubois 14/04/2015 18:54

Ah! si seulement je n'avais pas peur de circuler dans les villes que je connais pas, vous m'auriez certainement vu à votre arrivée à "La touche" le 24 avril prochain. J'ai la voiture,mais pas le chauffeur!
Demeurant à Couvin depuis peu, votre passage à Mariembourg m'a permis de par ma démarche , de me sentir plus Couvinoise. A l'invitation de Mr le bourgmestre Raymond Douniaux, nous nous sommes retrouvés tous ensemble à " La ruche" pour un y passer un agréable moment de convivialité en toute simplicité.C'était bien... Je ne peux que vous admirer pour le respect que vous témoignez à votre papa et aussi en mémoire de tous ceux qui ont souffert de cette guerre.
Joseph, Denise, Robert et Françoise, Je vous embrasse et vous souhaite de vivre encore de très belles rencontres.
Monique

Olivier-claudine 14/04/2015 18:25

Toujours la pêche ! Bonne continuation, avec le soleil et la motivation, tu iras allègrement au but.

CHEVRIER Bernard 14/04/2015 12:15

Tu est un peu perdu en ce moment!!!!!!!!!! Quelle nationalité prendre ? Ne fait pas comme DEPARDIEU . Par tous les saints repasse la frontière demain.Je ne pourrai jamais affirmer avoir DINER à GEDINNE avec toi joseph.C'est surement pas l'envie qui me manque mais pour l'instant nos efforts ce concentrent sur des objectifs différents. Pour moi çà va se CORSER dans quelques semaines.En ce moment on prépare la fete de printemps de RANNEE qui aura lieu le 3 MAI . QU'ON SE LE DISE .... A très bientot pour d'autres commentaires en FRANCE!!!!!!!!!!!