WerraRundschau

Publié le

Traduction de l'article paru dans WerraRundschau le 7 avril 2015:

Sur les pas de son père

Joseph Aulnette a démarré sa randonnée à vélo de 1800 kilomètres vers la France

(Photo)

Légende: Départ devant la mairie de Sontra: Joseph Aulnette entre Thomas Eckhardt, bourgmestre, et Karl-Heinz Schäfer qui l'accompagne lors de la première étape. Photo: Berg

PAR SONJA BERG

SONTRA. Dans les jours qui viennent Joseph Aulnette va suivre à vélo les étapes de la vie de son père Théophile. A partir de Sontra il va jusqu'à La Bosse-de-Bretagne en France, un trajet d'à peu près 1800 kilomètres.

Le 1er avril 1945, Théophile Aulnette avait été libéré après 1776 jours de captivité pour rentrer chez lui. La randonnée à vélo a commencé le 1er avril au Brodberg de Sontra sous une légère chute de neige; c'est là que le père de Joseph Aulnette avait travaillé à la mine de schiste cuprifère. La randonnée a ensuite démarré officiellement sur la place du marché.

Lors de son périple, Joseph Aulnette compte passer par toutes les communes par lesquelles son père a transité après sa capture en mai 1940 à Hesdin (Pas-de-Calais) ou bien, il veut visiter les endroits où il est resté plus longtemps en Allemagne plus tard. Lors de sa première étape, qui passe par Heyerode, il sera accompagné par l'ancien bourgmestre de Sontra, Karl-Heinz Schäfer. A Schwalmstadt-Trutzhain la visite du stalag IX A est prévue.

…………………………….

"Je n'ai pas peur comme je

me suis très bien préparé."

JOSEPH AULNETTE

……………………………………..

Il va ensuite continuer son périple par Marburg etHürth à Maastricht et jusqu'à Bruxelles où il sera reçu par le Parlement Européen. Ensuite il va rouler par

-2-

Lille à Paris où il a obtenu l'autorisation de pique-niquer sur la place de l'Hôtel de Ville. Il poursuivra sa route par Vimoutiers, ville jumelée avecSontra, et compte, enfin, arriver au cimetière de La Bosse-de-Bretagne où est inhumé son père. L'arrivée est prévue pour le 24 avril, exactement comme son père 70 ans plus tôt.

Pour affronter les 1800 kilomètres, Joseph Aulnette, qui a 66 ans, s'est entraîné pendant un an à raison de 80 à 100 kilomètres par jour. Un autre défi auquel il doit faire face dans les jours qui viennent lors de sa randonnée c'est qu'il ne parle ni allemand ni néerlandais. Via Internet il a contacté les villes et cherché des professeurs de français qui l'ont soutenu dans son action. A Sontra et bien au-delà, c'étaient Friedrich Wilkening et Norbert Kapinus qui l'ont aidé avec les préparatifs et la communication sur place.

C'est sa famille qui l'accompagne en voiture lors de son périple. Pendant sa randonnée il rencontrera aussi d'anciens compagnons de route de son père dont, par exemple, un codétenu de son père âgé de 97 ans. (1)

A la question posée par Thomas Eckhardt, bourgmestre, le lundi (2) après-midi quand Joseph Aulnette a pu signer le Livre de cuivre, à savoir s'il était nerveux ou bien s'il avait peur que quelque chose puisse échouer: "Je n'ai pas peur comme je me suis très bien préparé; là où ça monte il faut que ça descende aussi," a expliqué le Français en riant. Préalablement à son périple, il y avait déjà en France des reportages à grande échelle; tous les jours on peut suivre ses expériences vécues sur Internet à sa page surlespasdetheo.com ; et il y a déjà le projet de publier un livre sur la randonnée.

____________________________

(1)N.d.T.: en réalité, J.A. a rendu visite à ce monsieur avant son périple.

(2)N.d.T.: en réalité, c'était le mardi

Traduction française: Friedrich WILKENING

Publié dans Presse

Commenter cet article