L'Avenir (Belgique)

Publié le

COUVIN

1800 km à vélo pour suivre les pas de son père Théo

Joseph Aulnette suit les traces de son père, prisonnier de guerre, sur 1 800 km. Ce dernier était passé par Doische et Mariembourg.

En 24 jours, du 1er au 24 avril, l’objectif de Joseph Aulnette est de suivre les traces de son père Théo. Ancien prisonnier de guerre durant la Seconde Guerre mondiale, ce dernier était parti de Sontra, en Allemagne, pour rejoindre La Bosse-de-Bretagne. Il avait effectué ce périple de 1800 km à pied, non pas en 24 jours mais en 2058 si on y ajoute ses jours de captivité. Lors de cette longue marche, Théo était passé par Mariembourg et Doische.

Septante ans plus tard, son fils Joseph a décidé de refaire ce périple à vélo. Il tenait à s’arrêter, comme son père autrefois, à Mariembourg et Doische.

«Dans mon esprit, je recherche aussi la rencontre avec l’habitant, parler avec l’un ou l’autre des souvenirs que mon père m’a laissé et découvrir les sites qu’il a pu voir, confie Joseph. À Mariembourg, je sais qu’il s’est arrêté dans une briqueterie. Elle n’existe plus. Mais j’ai pu discuter avec une dame qui m’en a parlé. De même, je préfère dormir chez l’habitant en payant que dans un hôtel où le gîte me serait offert. La rencontre importe plus.»

surlespasdetheo.com

Ex-maire de son village, Joseph avait contacté, avant son départ, les bourgmestres ou maires des villes ou villages traversés, dans l’espoir que ceux-ci lui trouvent un logement.

À Couvin, c’est Mme Dubois qui a accepté de recevoir le voyageur qui a été accueilli, ce lundi, sur la Place de Mariembourg. À cette occasion, le bourgmestre de Couvin, Raymond Douniaux, lui a offert une peinture représentant l’église et la fontaine de Mariembourg.

Le mardi matin, Joseph Aulnette reprenait son vélo pour Gedinne, en passant par Doische. Ses étapes sont longues, en moyenne, de 90 km. Il est possible de suivre le périple de Joseph sur le blog: surlespasdetheo.com

L'Avenir (Belgique)

Publié dans Presse

Commenter cet article