Tino et moi, on fait la route ensemble !

Publié le par Jo

J'ai attribué le nom de "Tino" au vélo avec lequel je réaliserai mon périple en souvenir de Tino, le chien que possédait mes parents le jour où, grâce à la persévérance de mon moniteur "Arsène" (cousin de Théo), j'ai enfin appris à faire du vélo. C'était le jeudi 07 mai 1959, un jeudi de l'Ascension, j'avais 10 ans et 2 mois !

Tino, le chien noir, me suivait toujours lorsque j’apprenais à faire du vélo. Tino, le vélo noir, sera mon compagnon de route durant tout mon périple.

Tino portait un collier avec l'adresse de Théo: La Touche en La Bosse de Bretagne. Tino a une immatriculation correspondant à la plaque de guerre de Théo: 14912.

Tino était le gardien de la maison de Théo. Tino sera l'ange gardien de mon périple.

Tino et moi, on fait la route ensemble: Il a besoin de moi pour monter les côtes. J'ai besoin de lui pour les descendre...

Jo

Publié dans Actualités

Commenter cet article

Annie Aulnette Rousseau 25/03/2015 14:04

je suis ravie que mon père t'ai appris à pédaler
et je me souviens d'un chien qui nous a accompagné à Martigné qui s appelait Tino il était roux ( ds mes souvenirs )
s 'appelait ils tous ainsi à la touche ?? ou étais ce un descendant mais c'est un beau nom pour ton
vélo bravo pour ces souvenirs ou tu nous emmènes forcément bon courage à bientôt
Annie

Robert et Françoise 14/03/2015 17:52

Joseph, tu as toujours eu pleins de projets dans ta vie. Tu nous disait fait ceci, fait cela, mais tu n'étais pas souvent présent pour les accomplir (on te disait "tu es bon pour mettre les chiens dans les allées, après on ne te voit plus").
Le 1er Avril, c'est moi qui t'emmène à Sontra et là je te mettrai dans l'allée avec ton ami Tino pour un long périple. Il te faudra beaucoup de courage, mais je suis sûr de ta réussite.
Rappelle-toi, lors d'un voyage dans les pays de l'est, une dame âgée t'avait dit : "il ne faut jamais baisser les bras, car le plus dur c'est de les relever !".
Bon courage & bravo Joseph. Nous sommes fiers de toi !

MONIQUE et RENE 16/02/2015 20:16

Je me souviens très bien de TINO . IL était effrayé par l'orage et les fusils de chasse .
Mordu plusieurs fois par des vipères, Papa l'appelait le gros chien noir a courte queue .
j 'adorais ce chien
Bien pensé pour le vélo !
René