Théo a vécu six Noël en étant privé des siens

Publié le par Jo

Théo a vécu les jours de Noël 39, 40, 41, 42, 43, 44, privé et loin de sa femme Anna, de sa fille Madeleine et son fils Bernard.

Le 25 décembre 1945, il a enfin renoué avec la traditionnelle fête de Noël en étant entouré de sa famille.

Madeleine venait d’avoir 9 ans.

Bernard en avait presque 8.

Ils n'avaient pas connu de Noël en présence de leur père depuis 1938. Madeleine avait 2 ans et Bernard seulement 11 mois.Ils n’ont aujourd'hui, évidemment, aucun souvenir...

Anna, avec son fils Bernard et sa fille Madeleine, à La Touche (~ fin 1939)

Anna, avec son fils Bernard et sa fille Madeleine, à La Touche (~ fin 1939)

Bernard et Madeleine, à La Touche (~ fin 1944)

Bernard et Madeleine, à La Touche (~ fin 1944)

Théo en Allemagne

Théo en Allemagne

Publié dans Famille

Commenter cet article

SEGUIN Annick 12/02/2015 11:23

mon père est dans le même cas il est resté sept ans prisonnier il était en Prusse orientale à l'époque au pont de Kiew il travaillait dans une ferme pour un patron allemand et faisait parti du stalag IA Stalback il portait le n°1066FZ. J'aimerai retrouver le lieu et celui ou il travaillait il s'agirait du village de Haderod CE de Lebenfurde. Si quelqu'un peu me donner la marche à suivre merci d'avance

Joseph Aulnette 12/02/2015 18:57

Je vous conseille de contacter la Direction Régionale des Anciens Combattants et Victimes de Guerre à Caen au 02 31 38 45 82 et de transmettre vos coordonnées par le biais de ce support pour qu'un éventuel blogueur puisse vous donner les infos qu'il aurait en sa possession...

Claude HERVOCHON 12/01/2015 10:59

Une bien belle initiative que de refaire ce périple du souvenir et de rendre ainsi un bel hommage à ton papa. Cinq années privé des siens en effet à du être une rude épreuve dont on a du mal à s'imaginer

Jo 12/01/2015 13:51

Claude, ce message que tu m’adresses d’Australie me va droit au cœur. Pour te remercier, en ce lendemain du 11 janvier 2015 qui fera date dans l’histoire de la France, je t'apprends sans doute que tu es né 530 jours après la mobilisation de Théo et 1528 jours avant sa libération.