Le pain...

Publié le par Jo

Théo avait l'habitude de faire le pain pour sa famille mais le dimanche après la messe il en achetait un de 3 livres fabriqué par un artisan boulanger pour différencier des autres jours de la semaine.

Le mardi 05 septembre 1939, juste avant de partir pour sa mobilisation à Argentan, Théo est allé chez la mère Chapon, au bourg de La Bosse, acheter un pain de 3 livres.(source: Gustave Chapon)

  • Théo: voulez vous bien me le couper en deux ?
  • La mère Chapon: pourquoi veux tu que je le coupe en deux. Tu ne demandes pas cela d'habitude ?
  • Théo: parce-que je vais en manger la moitié en allant et la moitié en revenant...

Théo savait qu'il partait pour longtemps mais il voulait montrer une vaillance qui n'était qu'artificielle...

Le vendredi 05 septembre 2014, juste avant de partir à vélo, à 06h00 de La Touche en La Bosse, pour me rendre à Argentan (180 km), en pensant à Théo, j'ai mis dans une sacoche un pain de 300 grammes acheté la veille et fabriqué par Bertrand R...,

  • j'ai mangé la moitié de ce pain en allant à Argentan
  • j'ai mangé l'autre moitié en revenant d'Argentan

Jo

75 années se sont écoulées entre le pain de 3 livres et le pain de 300 grammes

75 années se sont écoulées entre le pain de 3 livres et le pain de 300 grammes

Théo est privé de faire son pain pour longtemps... il en achète un et il part à la guerre, mais il n'a pas la tête à chanter.

Un père dit à son fils: je te donne le pain, je te donne le beurre, je te prête le couteau, à toi de faire la tartine…

Publié dans Actualités

Commenter cet article

Kapinus, Norbert 24/09/2014 20:43

Tout mon respect pour ce projet émouvant. Et toutes mes espérences pour un futur européen dans la paix et dans la solidarité durables
N.K.